Thèmes

affiche afrique amis annonce article background belle bonne cadre carte chez concours

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A connaitre:U.A.S (1)
· AGENCES DE VOYAGES (12)
· ARTISANAT (1)
· CLIENTELE TOURISTIQUE (11)
· Croisieres (2)
· CULTURE- TOURISME (6)
· ECONOMIE-TOURISME (15)
· Ecotoueisme (3)
· HOTELLERIE (8)
· PAGES FACEBOOK (1)
· POLITIQUE- TOURISME (27)
· POURSUITES JUDIIAIRES (2)
· PROMOTION DU TOURIME (76)
· Revolution -tourisme (26)
· TOUR OPERATEURS (18)
· Tourisme durable (1)
· Tourisme médical (1)
· Tourisme saharien (3)
· Tourisme web (20)
· TRANSPORT-TOURISME (6)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· travel to do- mariage to do
· montazah gammarth-fin du monopole
· limogeage de borhane ben ali
· des pub qui tuent
· traveltodo

· crise des agences de voyage
· tourisme- wikipedia
· la révolution argument promotionnel
· agences de voyages menacées de dépot de bilan
· marché algérien -tourisme
· hotels endommagés
· tourisme-humour noir
· le rire vendeur du tourisme tunisien
· page facebook:i love tunisia
· i love tunisia:logo

Voir plus 

Statistiques

Date de création : 21.04.2011
Dernière mise à jour : 19.09.2011
242 articles


TOUR OPERATEURS

face au géant français du tourisme

Publié le 19/09/2011 à 00:58 par tourismetunisien-revolution Tags : 2010 chez création carte voyages

20110 Commentaires La filière touristique tunisienne n’a pas accueilli la nouvelle avec beaucoup d’enthousiasme. Le 22 juillet, le premier voyagiste européen TUI Travel a annoncé la fusion de l'ensemble de ses filiales françaises, à savoir les voyagistes Nouvelles Frontières et Marmara, outre Tourinter, un spécialiste des voyages à la carte dans les îles, et Aventuria, un opérateur haut de gamme positionné sur les voyages d’aventures. Avec ce rapprochement, programmé pour fin 2011 ou début 2012, TUI Travel deviendra incontestablement le voyagiste N°1 au départ de l’Hexagone, et bien évidemment sur la Tunisie. Marmara est d’ailleurs jusqu’à ce jour le premier pourvoyeur de touristes français sur la destination avec précisément 360.733 clients réalisés en 2010, en hausse de 4,7% par rapport à l'année précédente. Marmara (23,6 millions d'euros de bénéfice net en 2009-2010) exploite à ce titre tous les hôtels du complexe Dar Jerba (Dahlia, Narjes, Yasmine, Zahra et l’appart-hôtel El Manara) ainsi que le Hammamet Beach et le Tropicana Monastir sous l’enseigne Club Marmara. Son agence réceptive à Djerba est STT (détenue à 51% par le groupe Aziz Miled). Au niveau du transport aérien, la compagnie Nouvelair est également le transporteur exclusif de Marmara sur la Tunisie. Pour ce qui concerne Nouvelles Frontières (65.945 clients sur la Tunisie en 2010, soit sa meilleure réalisation depuis 2005, son année de référence sur la destination), sa marque hôtelière (Paladien, devenue NF Club en décembre 2010) est également présente, notamment sur le Palm Beach à Djerba ou encore sur le Hammamet Club avec d’importantes capacités en lits. Son agence réceptive est Hannibal Tour (groupe Adel Boussarsar). Au niveau de l’aérien, le T.O transporte sa clientèle avec plusieurs compagnies aériennes dont notamment Tunisair et la sienne, Corsairfly. L’objectif affiché de cette fusion est de sauver Nouvelles Frontières qui rencontre de très grosses difficultés financières depuis quelques années (300 millions d'euros de déficit en dix ans). Mais en filigrane, elle permettra sans aucun doute de réaliser des économies d’échelle, de créer des synergies communes et de consolider leur position. Pour nombre d’observateurs du secteur, la création de ce nouvel ensemble (qui pèse déjà 1,8 milliard d’euros de chiffre d’affaires) va sans aucun doute octroyer au groupe un pouvoir de négociation encore plus fort à même de défavoriser les hôteliers, les agences de voyages réceptives et les compagnies aériennes tunisiennes qui risquent d’être acculées à vendre à des prix encore plus bas, sachant déjà qu’en termes de branding, Marmara et Nouvelles Frontières ont toujours été situées au bas de l’échelle. Reste maintenant à savoir ce qui va réellement changer sur le plan partenariats en Tunisie suite à cette fusion et à la remise à plat de toute la stratégie : TUI Travel (qui entend conserver les deux marques NF et Marmara) gardera-t-il ses deux réceptifs ou va-t-il les mettre en concurrence et opter pour le moins disant ? Au niveau de l’aérien, le pavillon tunisien résistera-t-il au forcing tarifaire qui va sans aucun doute être mis en place ? Quel impact y aura-t-il sur les hôtels partenaires suite à ce rapprochement ? Autant de questions que le tourisme tunisien tout entier est en droit de se poser, sachant que le risque d’un manque à gagner supplémentaire se profile pour les caisses de l’Etat tunisien face à cette concentration qui continue chez les principaux pourvoyeurs de touristes sur la destination.



le T O italien going dans la tourmente

Publié le 03/07/2011 à 01:10 par tourismetunisien-revolution Tags : travail voyages

L'ITALIEN "GOING" DANS LA TOURMENTE TOURISTIQUE TUNISIENNE

11.06.2011

 L’opérateur touristique italien Going subit de plein fouet les retombées de la crise tunisienne. Les deux hôtels qu’il loue, l’Iliade à Djerba et le Kélibia Beach, sont actuellement fermés. A Djerba, l’établissement va de toute évidence rester portes closes cette année pour des raisons commerciales au vu de la situation du marché italien et l’absence totale de réservations. Avec la société propriétaire de l’établissement, Going tente à l'heure actuelle de renégocier le loyer de l’hôtel se fondant sur la « force majeure », mentionnée dans l’un des articles du contrat liant les deux parties. A Kélibia, outre les difficultés commerciales, s’ajoutent des problèmes d’ordre sociaux. En début de semaine, l’entrée principale de l’hôtel a été bloquée pendant deux jours avant qu’elle ne soit finalement forcée et l’établissement envahi par un groupe de personnes parmi lesquelles d’anciens employés ayant travaillé en tant que saisonniers l’été dernier et qui exigent aujourd’hui d’être réintégrés. Il a fallu l’intervention de l’armée nationale pour réussir à les déloger. La situation demeure malgré tout très tendue car une quinzaine d’employés menace encore d’organiser un sit-in à l’entrée de l’hôtel si ses revendications ne sont pas prises en considération. Celles-ci portent aussi sur la titularisation des salariés contractuels. Or, sur le plan règlementaire, il semblerait que ces employés aient moins de 48 mois d’ancienneté. L’inspection du travail de Kélibia tente aujourd’hui de jouer les médiateurs pour que l’hôtel titularise ceux qui auraient déjà 40 mois d’ancienneté. Contactée par DestinationTunisie, la direction de Going a tenu à souligner que 120 personnes sont maintenues à leurs postes au sein des deux hôtels malgré la conjoncture. Face à la situation qui prévaut, Mondher Koubaâ, directeur résident de Going, estime « qu’il y a actuellement une perte de sens qui pourrait engendrer la destruction totale du secteur et que l’opinion publique doit être informée de la gravité de la situation qui est sans espoir ». La direction de Going évoque également des menaces en tous genres destinées à nuire à sa réputation et déplore le manque de soutien de l’administration régionale dans l’affaire. L’opérateur italien ne veut cependant pas jeter l’éponge mais prévient que sa patience a des limites. La société, qui appartient au groupe Bluholding-Bluvacanze, contrôlant un réseau de 1100 agences de voyages en Italie, n’exclut pas de « déménager et d’aller chercher d’autres marchés à l’étranger ». En attendant, le Kélibia Beach reste fermé par crainte des menaces de sit-in.

iberostar mise sur la tunisie

Publié le 22/06/2011 à 00:11 par tourismetunisien-revolution Tags : belle article bienvenue annonce
  c
 
 
Tourisme La chaîne espagnole Iberostar mise toujours sur la Tunisie Iberostar Hotels & Resorts, est l’une des chaînes hôtelières espagnoles ayant une plus grande vocation mondiale. Fondée en 1986 à Palma de Majorque (Îles Baléares, Espagne) par la famille Fluxá, elle se caractérise pour ses services d’hébergement touristique haut de gamme dans les principales destinations touristiques du monde entier. La chaîne dispose aujourd’hui de plus de 100 hôtels dans 15 pays différents, répartis sur quatre zones géographiques :
 L’Espagne, la Méditerranée et le nord de l’Afrique, les Caraïbes et l’Amérique Latine dont dix en Tunisie. Juan Balboa, directeur régional d’Iberostar en Tunisie a bien voulu nous parler de la stratégie d’Iberostar en Tunisie. Malgré un temps morose, Juan  a toujours le sourire. Il se donne régulièrement des challenges et a pour habitude de les réussir comme son équipe la Barça. Comment évaluez-vous le parcours d’Iberostar en Tunisie ? Malgré une conjoncture difficile, nous avons gardé nos dix hôtels ouverts depuis janvier. Nous gardons toute notre confiance envers la Tunisie et nous réitérons notre volonté de poursuivre notre développement dans les différentes zones touristiques du pays. Iberostar considère que la Tunisie est l'une de ses destinations favorites et privilégiées. C'est pourquoi nous continuerons à nous investir et à aller au bout de nos intentions. Quelle stratégie avez- adoptée pour vous développer plus en Tunisie ? Nous essayons d'être présents dans toutes les régions du pays. Nous sommes présents avec cinq hôtels à Hammamet, le reste de nos unités se situe à Monastir, Sousse, Djerba et Tozeur. Nous comptons développer notre chaîne encore plus sur Zarzis et Djerba. Notre objectif est toujours de satisfaire la clientèle, lui offrir un bon produit et un excellent service et tirer le marché vers le haut. C'est la devise d’Iberostar A quand l’ouverture de Diar El Andalous ? Cette belle unité du CTKD et gérée par Iberostar est en pleine rénovation. Elle sera fin prête d’ici la fin de 2011 Est-ce que vous vous contentez uniquement du marché espagnol ? La Tunisie est commercialisée au départ de tous les marchés. C'est une caractéristique d’Ibérostar de faire cohabiter des nationalités extrêmement différentes et d'avoir un système de distribution qui est présent dans les plus gros marchés du monde. Et la clientèle locale ? Elle sera la bienvenue dans toutes nos unités Comptez-vous lancer vos produits sur la Tunisie ? Nous comptons lancer la marque City Hotel. Iberostar a programmé 40 hôtels d’ici 2015 dont un à Tunis. La première unité verra le jour à Budapest. C’est un produit touristique urbain Comment s'annonce 2011? La saison 2011 s'annonce difficile en raison des derniers événements. Plusieurs touristes ont opté pour d’autres destinations méditerranéennes. Iberostar n’a pas fermé ses hôtels. C’est un signe de solidarité envers ce pays lequel nous continuons à soutenir. D’ailleurs nous continuons notre plan d’action en Tunisie et nous ne nous arrêterons pas de nous investir dans ce beau pays Et l’été ? Comme vous le savez les réservations se font entre décembre et mars. Le booking est assez timide .Mais nous espérons améliorer notre taux d’occupation. Il faudrait que l’aérien suive. Iberostar continue à commercialiser et à promouvoir la Tunisie. La vraie reprise aura lieu en 2012. Inchallah ! Quelle est votre position à propos des prix bradés par certains hôteliers ? Nous refusons tout bradage et nous restons fermes sur la question. Vos ambitions sur la Tunisie ? Réussir et aller de l’avant malgré cette conjoncture morose ! Nous tenons bon et nous croyons en cette destination à court et à moyen termes. Kamel BOUAOUINA

perte d'un grand tour opérateur

Publié le 12/06/2011 à 01:03 par tourismetunisien-revolution Tags : photo voyage voyages

SPRINTOURS: LA TUNISIE PERD L'UN DE SES GRANDS TOUR-OPERATEURS01.06.2011

 C’est une page qui se tourne dans le tour-operating en Italie. Sprintours, voyagiste d’origine tunisienne basé à Rome et dirigé par Jalel Hebara (photo), a annoncé hier que son entreprise avait été placée en liquidation. Dans un courrier transmis à ses partenaires agents de voyages, Hebara a parlé d’une «page triste et amère». La cessation d’activité de Sprintours est due, selon son premier responsable, à la situation qui a touché l’Afrique du Nord et notamment la Tunisie et l’Egypte qui représentaient 65% de son chiffre d’affaires. En Italie, cette liquidation a secoué le milieu du voyage, d'autant qu'il ne s'agit pas d'une première ces deux dernières années sur le marché. La profession reconnaît tout de même le courage de Hebara d’avoir annoncé ouvertement sa liquidation alors que par le passé, d’autres opérateurs dans la même situation avaient disparu sans laisser de trace. Sprintours existait depuis 25 ans et s’était forgé la réputation d’un voyagiste solide, spécialiste notamment de la Tunisie sur laquelle il s’était investi pleinement avec son concept SprinClub. A noter qu’à Djerba, l’hôtel éponyme (4 étoiles, 532 lits), propriété de Hebara, n’est pas concerné par cette liquidation. L’établissement est toutefois fermé actuellement faute d’avoir reçu les traditionnels clients de sa maison-mère mais devrait à l’avenir ne plus se limiter au marché italien et s’ouvrir aux autres nationalités. Pour l’heure, Hebara se veut rassurant auprès de ses partenaires italiens et confirme le remboursement des clients ayant déjà acheté des séjours Sprintours. « Je crois que c’est important d’avoir toujours garanti le règlement des services offerts aux clients en voyage et en ligne avec l'esprit professionnel qui m'a toujours distingué personnellement ainsi que mon entreprise depuis 25 ans et dans l’esprit de notre appartenance à l’association Astoi » a-t-il précisé dans le courrier, faisant allusion à l'association italienne des tour-opérateurs dont il avait été vice-président à un certain moment.

megatour suisse à hammamet

Publié le 02/06/2011 à 23:58 par tourismetunisien-revolution Tags : france roman amis message concours voyages

Mégatour suisse à Hammamet

On mise sur l’arrière-saison

Le tourisme tunisien s’organise et s’adapte à l’évolution du marché. Malgré une conjoncture difficile, les professionnels du secteur se serrent les coudes pour conserver et améliorer davantage l’image authentique de la Tunisie. Les TO cherchent par tous les moyens à booster la destination.

 

 Il est vrai que le début de cette saison a confirmé le repli de la clientèle suisse sur la Tunisie. Même si les estimations de reprise pour l’été sont optimistes, il n’en reste pas moins que le contexte actuel a des conséquences importantes sur le comportement de ces touristes qui espèrent retourner en Tunisie. C’est donc toute une filière touristique qu’il va falloir remettre en marche à partir notamment de l’organisation des éductours et l’invitation des TO et des médias pour que les Suisses envahissent à nouveau le site. L’ONTT Zurich vient d’organiser un mégatour à l’intention de 50 agents de voyages qui ont pu découvrir les différentes facettes du produit touristique tunisien à Tunis, Sousse et Hammamet. Mohamed Ali Khadhraoui est un professionnel tunisien installé à Genève. Directeur des ventes et du marketing d’Air Marin,un tour-opérateur suisse spécialisé sur la Tunisie, ce voyagiste tunisien qui part du principe que le soutien sans faille au peuple tunisien ne devait pas s’arrêter en cours de chemin nous a signalé que cette opération vise à relancer la Tunisie « Nous devrons comprendre à nos amis suisses qu’un amalgame est en train de se faire avec la Libye et l’Egypte. Tout au long de ce séjour, nos invités ont pu se mêler à la population et constater la fierté de leur mouvement et de leur libération. Malgré le ralenti de la situation, ils ont pu sentir ce vent nouveau qui souffle sur le pays. La sécurité, l’infrastructure et la volonté d’aller de l’avant, d’accueillir les hôtes étaient là. Ils sont tous rentrés enchantés et convaincus de la nécessité de vendre la Tunisie. Le marché bouge doucement. Nous attendons la période juin-juillet pour booster la destination. Nous tablons aussi sur octobre»

La Tunisie : invité d’honneur au salon de Genève

Sachant pertinemment qu’il n’y a pas « meilleur ambassadeur» que l’Office national du tourisme tunisien, Jamel Jerbi représentant de l’ONTT à Zurich a principalement lancé cette invitation à 100 agents de voyages. En retour il a reçu environ 50 confirmations et aussi de nombreux messages de soutien à sa démarche. « Malheureusement après le couvre feu nous dit-il , nous avons enregistré de nombreuses annulations. Décidés à persévérer dans notre action, nous avons maintenu ce mégatour du 28 au 30 mai. « Nous avons donc fait le déplacement en Tunisie dit-il en compagnie d’une cinquantaine de professionnels des voyages entre directeurs et agents. Le week-end fut une réussite, tant pour l’organisation que le message que nous voulions faire passer, à savoir que la Tunisie est de nouveau stable et que les professionnels et les hôteliers sont prêts à recevoir les clients et que les arrivées de ceux-ci pourraient être imminentes Le marché suisse évolue lentement. Il y a des TO qui ont enregistré une baisse de 60%, d’autres ont vu leurs flux chuter de 40%. Le plus important c’est que juillet s’annonce bon alors la visibilité n’est pas nette pour le mois d’août. On a gardé la même programmation aérienne pour l’été. Les TO ont choisi des blocs sièges avec Tunisair et d’autres compagnies charters suisses. La programmation y est. Les brochures sont sorties. Il y des offres spéciales et une grande opération qui est en train de se réaliser depuis le 15 mai. Ceci sans oublier les voyages de presse et les éductours du 10 au 13 juin avec le concours des TO. Notre objectif est de redonner confiance aux consommateurs suisses. Nous nous attendons à une reprise des flux notamment en été et durant l’arrière saison. D’ailleurs nous avons sponsorisé plusieurs tournois de golf avec le concours de deux parcours d’Hammamet. Ceci sans oublier l’opération de Montreux qui réunira le 4 juin 200 golfeurs seniors pour relancer le produit golfique en Tunisie. Nous prendrons part à l’assemblée générale de la Fédération des journalistes suisses en France qui a décidé de tenir son AG à Douz en 2012. La Tunisie sera aussi l’invitée d’honneur du salon de Genève du 11 au 22 novembre prochain visité par 150 mille visiteurs. »

 

Kamel BOUAOUINA

travel to do- mariage to do

Publié le 20/05/2011 à 23:43 par tourismetunisien-revolution Tags : image bonne 2010 chez amis fleurs voyage concours cadeaux internet affiche
Tunisie. Révolution oblige, Traveltodo démocratise les vacances

Vendredi, 20 Mai 2011 08:00

 


En ces temps de crise, l’agence de voyage Traveltodo n’a pas le choix. Sauf de s’accommoder à la nouvelle donne, garder le moral et partir sur de nouvelles bases. Avec des prix doux et le Tunisien sera royalement servi!


Lors d’un déjeuner-débat avec les médias, jeudi, à l’hôtel Sheraton de Tunis, Tarek Lassadi, directeur général, s’est montré optimiste. «Parmi les rares opérateurs du secteur, nous avons veillé à ce que tout aille pour le meilleur et… le meilleur. Nous recrutons toujours de nouveaux talents et l’essentiel est dans l’offre, dans la qualité du service et le Tunisien passera le premier», a-t-il dit lancé sur une note volontairement optimiste.

Etre au rendez-vous de l’histoire
Même si le tourisme tunisien affiche mauvaise mine, le patron de Traveltodo garde le moral et croit en sa bonne étoile. Selon lui, il ne faut surtout pas succomber au désir de ceux qui veulent avorter la révolution de la dignité et entraver le secteur qui fait la réputation du pays. Il faut seulement s’armer de bonne volonté, composer avec la situation et aller de l’avant.
Fier des 120.000 de ses clients qui ont, en 2010, profité des services de sa boîte, M. Lassadi semble confiant en l’avenir de son agence et celui de son pays. «Après le 14 janvier, nous voulons (et nous pouvons) désormais aller plus loin, en répondant à tous les souhaits, à tous les vœux et à tous les besoins de nos clients», a-t-il expliqué tout en accentuant le trait sur la démocratisation des vacances au bénéfice des familles tunisiennes.
Selon le directeur général, Traveltodo vient de lancer un circuit thématique baptisé ‘‘Le Triangle de la Révolution’’ qui conduira les amoureux de l’aventure à la découverte de Sidi Bouzid, Kasserine et Thala. Il y a donc de l’espoir pour ériger des gîtes ruraux, des commerces et créer surtout des emplois dans ces contrées reculées et longtemps défavorisées.

Orange entre en ligne avec ‘‘Mariage clé en main’’
Par la même occasion, M. Lassadi a annoncé que Traveltodo vient de faire alliance avec l’opérateur Orange. «Maintenant, Orange appartient à l’Etat. Autrement dit, l’argent gagné profitera aux contribuables», a-t-il rappelé. Selon le conférencier, il y aura un concours et des gagnants. Pas bête pour un bon coup de marketing. Et d’expliquer: «Les joueurs et joueuses pourront gagner les millions. Comme l’an dernier, le ‘‘Mariagetodo’’ a permis à l’heureux gagnant d’accéder à la roue de la fortune. Comment? Réponse du voyagiste devenu «marieur» occasionnel: «Il s’agit d’une formule toute faite avec Orange et autres sponsors pour gagner la maison de vos rêves et d’autres cadeaux précieux pour un ‘‘mariage clé en main’’. Un mariage pourrait coûter dans les 60.000 dinars. Avec un S+2 offert par l’agence immobilière Ben Mahmoud, avec une cérémonie de mariage, avec tous les équipements de la maison, avec la parure en or, l’esthéticienne, les fleurs, les gâteaux».
Célibataires, dépêchez-vous donc pour trouver au plus vite votre douce moitié!  On ne sait jamais, la chance pourrait être à vos côtés et bon voyage !
Où réside l’intérêt de Traveltodo? Il s’agit certes d’une opération de marketing et d’une pierre deux coups, tout le monde sort gagnant de l’affaire. Pour jouer le jeu, à vos SMS s’il vous plaît! On vous laisse imaginez les nouveaux abonnés chez Orange! Sans compter le nombre des Sms, car la sélection se fera selon les texto reçus, avant le tirage au sort. Mais avant tout cela, il faut avoir aussi une adresse email pour recevoir les courriels et faire le suivi de l’opération dans la transparence. Et jamais deux sans trois! Orange vient d’annoncer à ses abonnés des offres alléchantes pour être mieux connectés sur Internet et c’est l’occasion pour l’opérateur d’attirer de nouveaux clients.
Dépêchez vous, le concours a déjà commencé depuis le 6 mai. Tout sera procédé par étape jusqu’à la sélection des premiers candidats qui vont continuer lors d’une soirée Vip à répondre aux questions, appuyés par des Sms de soutien de la famille, des proches et des amis grâce à un chiffre référence qui sera mis à leur disposition.
Lors de cette  soirée de la finale, un huissier assermenté sera présent pour le tirage au sort et annoncera le nom du grand gagnant (et d’une dizaine de petits gagnants). Ce soir-là, tout le monde doit prévoir un sac à dos, une brosse à dent, pour un voyage de «noces», on ne sait jamais!

voyagistes français à monastir

Publié le 15/05/2011 à 00:07 par tourismetunisien-revolution Tags : bonne fond musique voyages
Des voyagistes français arrivent à Monastir
Samedi, 14 Mai 2011 20:58
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

D'autres délégations de 89 représentants d'agences françaises de voyages sont attendues, le même jour, à l'aéroport de Monastir et Douze autres représentants à l'aéroport international Tunis-Carthage.

En tout, 121 professionnels devront se rendre dans la région de Monastir.

Tarek Ben Salah, représentant d'une agence française de voyages, a indiqué que le but de cette visite de deux jours à Monastir est de prendre connaissance du produit touristique tunisien et notamment les prestations du centre de thalassothérapie à Monastir, les monuments historiques, la Médina et ses souks.

Une importante délégation de vingt représentants d'agences françaises de voyages est arrivée, aujourd'hui, à l'aéroport international Habib Bourguiba de Monastir.

Le commissariat régional au tourisme et le personnel de l'aéroport  , leur ont réservé un accueil chaleureux avec distribution de roses sur fond dune bonne musique tunisienne.

les britanniques arrivent

Publié le 06/05/2011 à 00:12 par tourismetunisien-revolution
3-05-2011
Tunisie : Les «Big Two» relancent leurs vols charters sur Djerba
AfricanManager

Une impulsion majeure devrait être donnée cette semaine  à l’activité touristique en Tunisie avec le lancement par les deux tour opérateurs poids lourds  britanniques, les "Big Two"  de leurs  premiers vols vers l'île touristique de Djerba .

Il s’agit de  Thomson et de Thomas Cook  qui inaugurent  leurs vols sur Djerba en prélude à la saison estivale, le premier le jeudi, et le second, le samedi.

Thomson assure une liaison hebdomadaire à partir de Gatwick alors que celle de Cook se  fera  au départ de Gatwick et Manchester .

La Tunisie a pâti en tant que destination touristique des effets de la révolution en Janvier ainsi que la persistance de la crise chez  le voisin libyen.

Anissa Ramoundi, responsable l’Office National du Tourisme tunisien au Royaume-Uni espère que « ces nouveaux vols  encourageront  les Britanniques à choisir la Tunisie pour leurs prochaines vacances ». « Nous sommes ravis de voir tour-opérateurs partenaires  de la Tunisie  continuent de nous soutenir et d’investir dans notre pays ».

Richard Calvert , directeur général de Cook, chargé des voyagistes, a ajouté pour sa part que  "les ventes sur  Djerba allaient merveilleusement bien jusqu'à Janvier, mais se sont ralenties suite aux troubles  en Tunisie. Maintenant, elles ont repris et nous sommes très satisfaits de Djerba, malgré les défis."




CEDIV et AS Voyages

Publié le 02/05/2011 à 00:25 par tourismetunisien-revolution Tags : pub france amis mer voyage news infos maroc voyages

Destination InfosFil info

Le CEDIV et AS Voyages mettent le cap sur la Tunisie
 16.04.2011
 Le CEDIV et AS Voyages mettent le cap sur la Tunisie" /> Le CEDIV (Centre d’études des indépendants du voyage), association française d’agences de voyages indépendantes, regroupant 180 entreprises en France métropolitaine et outre-mer, a décidé de tenir sa prochaine réunion annuelle, appelée Convenc’tour, en Tunisie.

« A la suite de sa ’’Révolution du Jasmin’’, la Tunisie est en crise grave dans un domaine qui contribue fortement à sa balance des paiements et fournit un emploi à des centaines de milliers de Tunisiens : le tourisme. Comme nous l'avons déjà fait pour d'autres destinations en difficulté, nous avons le devoir et la volonté de nous mobiliser pour participer à la relance du tourisme en Tunisie » a expliqué Adriana Minchella, présidente du CEDIV. « C'est pour cela que nous avons décidé de reporter à l'année prochaine le Maroc, envisagé jusqu'alors, et de montrer notre solidarité à nos amis tunisiens en nous rendant à Tunis pour notre Convenc'tour 2011 ». La manifestation aura lieu du 16 au 19 juin à l’hôtel The Residence à Gammarth sous le thème « Savoir tirer profit des situations difficiles ».

 D’un autre côté, le réseau français AS Voyages (groupe AFAT-Sélectours) a également annoncé qu’il tiendra son congrès annuel à Monastir du 1er au 4 décembre prochains au Royal Thalassa (qui accueillera les travaux des adhérents puis des fournisseurs) et en même temps au Thalassa Village Skanès qui offrira le gîte aux participants. L’ONTT, Tunisair et Voyamar se sont engagés à soutenir l’opération de ce réseau professionnel considéré comme étant le premier en puissance d’achat.

mille lieux- tourisme alternatif

Publié le 26/04/2011 à 19:53 par tourismetunisien-revolution Tags : création carte actualité maroc voyages

Mille Lieux » parie sur le tourisme alternatif

Mardi, 26 Avril 2011 15:55

 By M.Y

 Créé en 2003, Mille Lieux de Nadhir Ben Kiran est un voyagiste spécialiste sur les destinations du Maroc, de la Tunisie et de l’Asie. Depuis sa création, Mille Lieux est vendu dans plus de 2500 agences de voyages et diffuse l’ensemble de ses destinations au travers de ses trois brochures annuelles. Malgré la crise, ce petit tour-opérateur s’attache à la Tunisie. Il la vend à la carte avec des combinés et des séjours dans des hôtels de charme et des maisons d'hôtes à Nefta, Tozeur, Douz et Hammamet.


DERNIERS ARTICLES :
rumeur sur l'incendie d'un hotel à tabarka
précisions du Ministère du commerce et du tourisme à propos des événements survenus à Tabarka .par Ministère du Commerce et du Tourisme-Tunisie, mercredi 24 août 2011, 18
fth-situation mitigée
La situation du tourisme tunisien n’est pas reluisante. Si le ministère de tutelle ne le dit pas ouvertement, les hôteliers ne mâchent pas leur mot à l’égard des circonst
face au géant français du tourisme
20110 Commentaires La filière touristique tunisienne n’a pas accueilli la nouvelle avec beaucoup d’enthousiasme. Le 22 juillet, le premier voyagiste européen TUI Travel a
tension avec l'IATA
Entre les agences de voyages tunisiennes et l’association internationale du transport aérien (IATA), la tension est à son comble. Au cours des dernières semaines, les age
image d'une destination à bas prix
D'après une étude effectuée par l'Institut arabe des chefs d'entreprise (Iace) et rendue publique en juin dernier sur "le tourisme en Tunisie : constat du secteur, défis